Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 17:42

2ruyblas   Oui bien sûr, vous allez tous dire :

« La pièce de théâtre, le célèbre drame romantique de Victor Hugo ! Qui ne le connait pas, ne serait-ce que de nom ? »

 

P1050130

 

Et b ien non, il ne s’agit pas de ce Ruy Blas ci. Il s’agit d’un autre, un artiste de l’école d’art de Nice. Vous savez, cette école qui n’est pas une école mais plutôt une mouvance, un courant artistique qui a révolutionné l’art moderne à l’échelon mondial à partir des années 60, avec différents courants : Nouveau Réalisme, Fluxus,  Support Surface pour ne citer qu’eux.

Si je vous dis Ben, Arman, Sosno, Raysse, Jean Mas… ?

« Oui oui  on connait !»

 

Et bien Ruy Blas en fait partie. Il est peintre, sculpteur, écrivain, performeur.

« Ok mais qu’a- t’il de particulier pour que tu nous en parles ? »

03-03-2014

Tout simplement ce Ruy Blas là est un « païs », il est de chez nous, il vit et travaille à Beausoleil et a vécu son enfance à La Turbie.

 

LetraLouvreAcadémieFrançaiseEt pourtant,  il se trouve que l’artiste Ruy Blas a exposé un peu de partout à l’échelon international. Il est même un des rares artistes contemporains à avoir été invité à exposer au musée du Louvre.

Pour rappel, l’école de Nice ce n’est pas une petite mouvance artistique insignifiante. Il faut savoir que l’école de Nice a été invitée à exposer il y a quelques années à la Grande Exposition de Miami. Ce n’est pas rien !

« Bon ok, et alors ? »

 

 

 

Alors, pour le jumelage avec Sarre, lors de la Saint-Michel 2014, Jean-Philippe Gispalou, conseiller municipal d’opposition, a proposé d’organiser une exposition de Ruy Blas à La Turbie, le village des ancêtres de l’artiste.

DSCF0117

Et donc voila l’artiste Ruy Blas qui, par amitié avec Jean-Philippe Gispalou, conseiller municipal d’opposition, accepte d’exposer  ses œuvres, et cela GRATUITEMENT !

On pourrait donc dire :

« Super, enfin il se passe quelque chose de culturel », ou « c’est l’occasion de découvrir cet artiste dont tu nous parles tant »

 

Et bien non. Niet. Nein. No.

Refusé.

 

Le soviet suprême turbiasque, épaulé par le Sivom, a dit non.

Pas de ce Ruy Blas ici chez nous. Surtout, évitons de mettre en valeur notre village, évitons de faire venir des touristes qui dépensent beaucoup d'argent !

L’adjointe à la Culture, au Patrimoine, Mme Hélène Grouselle, ne veut pas s’investir dans ce domaine là.

« Et pourquoi donc ? » dit en cœur l’assistance médusée.


VenusRuyBlasPhysique-copie-1.jpgBin voila : l’artiste Ruy Blas est considéré comme un artiste rebelle.

Un artiste maudit quoi. Souvenez-vous, il y en a eu plein dans l’histoire contemporaine : Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, Tristan Corbière etc…

Et donc, pas de rebelle chez nous, Madame.

Alors, nous nous demandons quel genre d’artiste plait à cette municipalité. Les artistes pas rebelles, les artistes bien comme il faut, qui rentrent  dans leur moule, tout propre sur eux, qui sentent bon le conformisme, insipide, inutile ?

Eh ben, super la culture selon Grouselle and Co.

 

Donc voilà notre Ruy Blas qui va repartir dépité,  avec ses œuvres sous le bras, et qui va les proposer ailleurs, dans des municipalités ouvertes à la culture et qui ont envie d’en faire profiter GRATUITEMENT leurs concitoyens électeurs contribuables.

 

Voilà toute l’histoire. Voilà à quoi se résument les activités culturelles sous la houlette de Mme Grouselle Hélène.

Et on va encore en prendre pour tout un mandat.

 

Pfffff... Pathétique. Vive la culture de masse… je retourne  regarder Drucker à la télé.

Partager cet article

Repost 0
Published by aapod
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens