Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 22:27

PréfetRecoursPendant que certains palabrent, comme Monsieur Pellegrin, d’autres agissent, comme Monsieur Jean-Philippe Gispalou.

 

Finalement, il est le seul, avec son équipe bien sûr, à s’engager sérieusement et efficacement dans la défense des Turbiasques. Politiquement depuis 2009, et sur un plan plus large, bénévole, citoyen, civique, depuis ses 18 ans lorsqu’il intégra les pompiers de La Turbie. Qui d’ailleurs parmi ceux qui se présentent peuvent se targuer d’autant d’années d’engagement que Jean-Philippe au sein du village ?

 

Ainsi donc, contrairement aux autres opposants qui ne se sont réveillés qu’en 2013, à l’aube des élections municipales de mars 2014, lui n’a pas attendu une hypothétique élection : comme à son habitude, il se bat pour vous. Il s’est toujours voulu efficace, et l’a toujours été.

 

Vous pouvez d’ailleurs le constater  vous-même (voir la photo jointe) : la demande gracieuse a été envoyée auprès du Préfet,  première étape avant le recours devant le Tribunal Administratif. Les autres, pendant ce temps, préfèrent attendre ! A chacun sa stratégie ! Pas de pipeaux  chez nous : que du sérieux.

 

Quand on est convaincu, il ne suffit pas de voter non, surtout quand on sait que cela sera insuffisant. Il ne faut pas hésiter à se battre. Au bon sens du terme bien sûr :

 

Après le report d’un an de procédure pour la D.U.P. de par notre seul fait,

 

Après notre intervention très dérangeante auprès du Commissaire-enquêteur, preuve en est le commentaire désobligeant sur notre Président, le seul mis en cause, (les autres, le commissaire enquêteur n’en parle même pas, évidemment)

 

Nous attaquons la D.U.P. encore une fois seuls.

 

Ainsi, pour les élections de mars 2014, amis électeurs, nous pensons donc qu’il faudra bien faire attention  au miroir aux alouettes que certains n’hésiteront pas à déployer.

 

 

Vous voyez chères lectrices, chers lecteurs, le vent mauvais vient surtout de ceux qui n’ont rien à proposer et qui n’ont jamais rien apporté à la Turbie (pour répondre aux commentaires de Monsieur Launois).

 

Justement, en parlant de ses commentaires, l’autre jour, alors que nous étions en réunion de travail avec plusieurs membres de notre groupe, j’ai lu à haute voix un des  commentaires que Monsieur Launois a posté sur notre blog. Juste pour le plaisir, je reproduis  ci-après sont texte,  fidèlement :

 

Bouonanima.jpg« En réponse à Mr Gispalou , merci de votre article sur votre page Fb , Je ne pense que les Turbiasques , je dis les vrais , pas comme vous ! faites parti du PNO , j'ai des preuves écrites et Photos ...Bon Dimanche »

 

Evidemment, gros éclats de rires dans la salle… Ici au village, les anciens rigolent eux aussi de ce commentaire car ils savent bien, eux, que Jean-Philippe Gispalou, homme de qualité, de conviction, intègre et compétent vient d’une vieille famille turbiasque : les Orlandi. Et le connaissant  depuis plus de 23 ans maintenant,  je suis à même d’en parler.  

 

 Sa mère a travaillé pendant des années à l’école maternelle du village. Beaucoup de Turbiasques s’en souviennent. Combien d’enfants sont passés dans sa classe, enfants devenus adultes à présent, citoyens et électeurs…  

 

Son Grand-père, Marcel Orlandi, pendant la seconde guerre mondiale, après s’être évadé du camp de Schirmeck, a ensuite intégré les FFI.

 

Son arrière grand-père, maçon et tailleur de pierres, a construit dans le village un nombre important de villas dont certaines inscrites auprès des monuments nationaux et des structures communales encore en usage actuellement. Il est en outre le constructeur du musée lapidaire du Trophée.

 

Lui-même, Jean-Philippe Gispalou, a toujours habité dans le village, est allé à l’école maternelle et primaire au village. Je me permets de rajouter qu’il parle couramment le turbiasque et l’enseigne dans le cadre de cours du soir. Je précise pour ceux qui ne le savent pas que le turbiasque, apparenté au niçois, n’est pas un patois. C’est une véritable langue avec une syntaxe, une conjugaison.  

 

Voila. Je pourrais encore en rajouter mais franchement, je n’en vois pas l’utilité. Monsieur Launois,  vous devriez connaître un peu mieux le village dans lequel vous arrivez, parachuté par votre parti politique RPF dans le but d’en devenir maire.

Partager cet article

Repost 0
Published by aapod
commenter cet article

commentaires

patrick launois 26/01/2014 19:17

Bonsoir Mr Gispalou ,
Je vous remercie de parler de moi , par contre je me ferai un plaisir de venir à une de vos réunions pour parler un peu de Mr Gispalou .
Et puis vos actes citoyens s'arrêtent aux portes de votre association , quand on se dit opposant , On appelle pas à voter Mr Raffaele , qui veut la métropolisation de LA Turbie et La Construction
de Détras ...
Patrick Launois

Présentation

Recherche

Liens